Evy ♣ « papa don't preach »

 ::  :: ▬ oubliettes de poudlard Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 12 Aoû - 23:17

Présentation d'Evy Alesha Anyway

    date, lieu de naissance - cinq septembre, Londres.
    age et année - dix-sept ans, septième année
    pureté du sang - pur
    maison souhaité - gryffondor
    niveau scolaire - très bon
    origine social - aisée
    prédéfinis , scénario - non

      (c) Psychozee

      pseudo et/ou prénom - awya
      age - seize ans
      comment avez vous découvert le forum - par prd
      quand pensez vous ? - il est magnifique, et le concept est bon
      fréquence de connexion - un peu tous les jours
      depuis quand pratiquez vous le rp - six ans environ
      avatar - Dianna Agron
      un dernier mot - j'adore vos smileys



    Objectivement je suis
    Je suis de nature chiante.Oui, j'avoue, je peux être insupportable à haut point avec mes remarques incessantes.. Je suis très bavarde aussi, et je peux discuté sur un sujet qui me passionne pendant des heures entières. Très forte aussi pour passer d'un sujet à un autre sans y faire attention, je suis de nature distraite. J'ai souvent eu du mal en cours à me concentrer, c'est un de mes points faibles mais avec de la persévérance, j'y suis arrivée. J'essaie d'être le plus optimiste possible et contrairement à mes parents : donner le sourire aux gens. En ce moment, je suis assez sensible et sur les nerfs, à cause des hormones de grossesse, ce qui n'arrange pas ma susceptibilité. Je peux me vexer pour un rien ! Oui, tout comme je suis assez lunatique, sauf que ça, je l'ai toujours été, ce n'est pas les hormones. J'ai un côté courageux en moi et surtout impulsif, qui m'amène souvent à me mettre dans des situations compliquées. Assez mature, j'arrive souvent à penser autrement que les gens autour de moi, ce qui me donne une autre perception des choses, en s'assemblant avec mon côté observateur. J'adore analysé, décrypter le comportement des gens et essayer de deviner ce qui leur passe dans la tête. De plus, j'ai un bon feeling avec les enfants ( tout le contraire de ma mère oui, oui XD ) ainsi que les personnes en général. Et le pire, c'est que la plus part ils viennent quand j'ai pas envie de parler, alors soit je prend sur moi et engage la conversation, soit je l'envoie chier, ma nature Anyway reprenant le dessus. Après tout, même si ça me fait mal de le dire, je peux pas tout renier dans ma personnalité, dont les choses que j'ai hérité de ma famille. D'ailleurs en parlant d'héritage, j'ai aussi eu le cadeau d'être rancunière, même pire que ça. J'ai un côté artistique, j'aime chanter, mais ça personne ne le sait, du moins rare sont les personnes encore vivantes à dire qu'ils m'ont entendu chanté ( muhaha ). Grande gourmande également, j'adore danser et me torturer le cerveau par des milliers de pensées. Ah, et j'adore ajouté quelques conneries ici et là quand je parle. J'aime prendre des risques et je suis assez bornée.

    On passe au physique ? Aller x) Bon, par quoi on commence ? Alors je suis pas très grande, du genre un mètre soixante, petit non ? Mais bon, comme on dit que tout ce qui est petit est mignon, moi je m'en officialise pas. Après tout, que je le veuille ou non, je pourrais pas changer de taille, alors autant m'en accommodé ! Et puis au moins, quand je met des talons je suis pas une grande perche * d'accord, d'accord j'arrête de me trouver des raisons (a) * J'ai de beaux yeux marrons ( je présume, car c'est ce qu'on me dit souvent ), d'une couleur chocolatée allant agréablement bien avec ma peau halé. En fait, j'arrive généralement jamais à bronzée, ou alors je me prend que des coups de soleils, mais parfois j'arrive à me faire un tout petit bronzage, de quoi ne pas paraitre comme un cachet d'aspirine. De belles pommettes harmonisent mon visage et j'ai une jolie dentition blanche. Mon regard est - à ce qu'on dit - souvent accompagné d'une pointe de malice que j'aime beaucoup. Mes cheveux eux forment une belle et longue chevelure blonde. Lisse naturellement, il m'arrive qu'ils se fassent eux mêmes quelques ondulations vers la fin et je ne les touche jamais par un quelconque produit ou couleur pour ne pas les abîmés. Je m'habille normalement, tout en ayant un penchant vers les robes, surtout les robes d'été. C'est assez rare que je mette du maquillage, mais quand ça m'arrive, un peu de mascara et puis le tour est joué. Je ne suis pas vraiment bijoux, j'aime pas ça en fait, bizarre non ?



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 12 Aoû - 23:17


mais que va-t'on faire d'elle ?


      the beginning.


    Parce que tout a un début. Londres. Le cinq septembre exactement. 15h35. J’aurais pu vous dire que le soleil brillait fort au dehors, versant sur le monde ses rayons à la douce chaleur. Quel accueil cela aurait-il été pour une nouvelle vie qui venait de fleurir ? Et bien non. En ce jour, rien n’était favorable pour prouver à l’enfant que le monde était beau et qu’il fallait voir la vie en rose. Au contraire, le petit être qui venait de naître apprendra bientôt que cette saleté de vie peu avoir un goût des plus amères. Cette existence qui venait de percer était celle d’Evy. Alesha, de son deuxième prénom. Anyway de son nom de famille. Et quel nom. A peine était-elle née. A peine s’ouvrait-elle au monde que son existence était déjà mise en évidence. A cause de son nom, à cause de son père, Adriel Anyway. Connu pour être l’un des plus grands criminels du monde de la Magie. Azkaban ? Il connaissait. Et eux le connaissaient aussi. Cela ne l’a pas empêché de s’évader. Une fois. Ne me demandez pas comment avoir un enfant d’un être pareil. Evy ne s’était jamais risqué à demander cela à sa génitrice. C’était bien trop risqué, l’enfant n’était pas suicidaire. A vrai dire, Rachel Anyway était le double féminin d’Adriel, c’était bien la le problème. Mais sa grande lâcheté l’avait heureusement empêché de finir comme son mari. Voila dans quel cadre familial Evy se trouvait. Charmant vous ne trouvez pas ? La question est maintenant de savoir si cette jeune fille suivra les pas de son père ?

      chilhood


    L’enfance. Car tout être passe par cette période d’apprentissage de la vie, cette période où l’on aime tout essayer, tout toucher, à ces risques et périls. C’est là que l’on découvre un enfant joueur, taquin, hyperactif, ou alors calme, discret, timide, introvertie… Evy ? C’était un peu compliqué. Jusqu'à son entrée à Poudlard, la jeune demoiselle était très difficile à cerner. Elle l’est toujours mais moins. Avant la dizaine, c’était une enfance compliqué, joueuse, taquine, mais colérique et capricieuse. Un jour elle était l’ange parfait, mignonne et adorable, l’autre, c’était le diable incarnée, vrai petite peste de la cour de récrée si je peux me permettre de l’expression. Personne ne savait jamais où donné de la tête avec elle. Il était vrai que ce n’était pas sa mère qui allait l’aider à trouver le bon chemin. Elle avait qu’à se démerder toute seule ! Foutu gamine ! Rapidement, sa mère se mit à boire, liquide ambré, spécialité du monde de la Magie, mais qui gardait bien les mêmes effets qu’un alcool Moldus, je peux vous l’assurer. Elle ne sortait plus de chez elle et Evy a jusqu'à être capable de se débrouiller toute seule, confier a une vieille sorcière ( c’est le cas de le dire ), qui ne voyait en elle qu’une fille de démon. Mais elle avait besoin d’argent, alors elle avait accepté de boulot. Même si rien que le nom des Anyway suffisait à la faire frémir d’horreur et de dégoût. Evy fut regardé ainsi toute sa vie. Mais n’ayant toujours connu que cela, elle ne chercha pas à comprendre. Du moins très peu. Mais elle n’avait personne à qui le demander donc la question était vite réglée ! Agatha, car tel était le nom de sa gouvernante, était chargée de faire acte de présence auprès de la fille de Rachel. Et elle ne manquait pas à son devoir. Mais elle ne cherchait pas à en faire plus. La petite Evy pouvait toujours parler au chat, je crois que c’était toujours mieux. Madame Anyway possédait une maison à la taille gigantesque et les occasions n’étaient pas rare où la fillette en profitait pour disparaître aux yeux de l’autre pot de colle. Si personne ne la comprenait, elle, elle se comprenait très bien. Elle voyait bien les regards qu’on lui jetait. Et elle les comprenait maintenant. Elle ne leur en voulait pas. Pourquoi ? Parce que si leur intelligence est à ce point développée qu’ils aient peur d’une fillette de huit ans, elle ne peut que les plaindre. Oui, Evy était incroyablement intelligente pour âge, des plus précoce, bien qu’elle ne le montrait pas. Elle aimait se laisser aller à raisonner sur la forme d’un nuage voguant dans le ciel éclairé. Elle aimait beaucoup laisser son esprit divagué. Très vite, elle a apprit à se servir de cette intelligence dont elle débordait. Elle devint manipulatrice et le chantage fut vite l’une de ces spécialités. C’était si facile ! Jusqu’au jour où elle rencontra son frère. C'est plutôt bizarre non de se rendre compte, d'apprendre que l'on a un frère à partir de nos huit-neuf ans ? C'était un jour où en passant devant le bureau de son père, elle entendit une autre voix avec lui. Etant très curieuse, la jeune blonde colla son oreille à la porte et remarqua alors que la voix était plutôt jeune. Elle se demandait qu'avait fait son père encore, comptait-il la remplacée par un autre gamin ? Puis trop tard elle comprit que ce gamin en question sortait du bureau. Se trouvant nez à nez avec celui-ci elle eut un choc. Ils se ressemblaient tellement ! Un peu plus grand qu'elle, blond aux yeux marrons avec quasiment les mêmes traits de visage. Lui en plus, avait un doux sourire sur les lèvres et une lueur chaleureuse dans les yeux.

      « Tiens ! Evy, justement j’allais t’appeler » s’exclama son père en se plaçant derrière le jeune enfant.
      « Oui père ? »
      « Voici ton frère, Mathias, il rentre à la maison, je compte sur vous deux pour suivre mes traces ! »
      « Évidemment père » répondit le-dit Mathias.


    Evy fronça légèrement les sourcils. Elle ne répondit pas, elle n'aimait pas ce que faisait son père, ses parents et autant ne pas lui promettre quelque chose qu'elle ne tiendra pas. Adriel Anyway ferma alors la porte de son bureau après avoir poussé son fils dans le couloir. C'était l'une des rares fois où Evy parlait à son père, et en tout, sans mentir elle a dut le voir cinq fois dans toute sa vie. Il n'était jamais à la maison et après tout, il se fichait complètement de sa gamine. Plongée dans ses pensées, Mathias vint alors passer un bras autour de ses épaules et lui parla. Il expliqua alors que leur père l'avait envoyé faire une formation de jeune donc savait manier beaucoup d'arts de combat, qu'il avait toujours était déçu de ne pas la connaitre, qu'il s'est fait renvoyé de sa formation et que surtout, tout comme elle, il n'adhérais pas aux idéaux de leurs parents. Mathias prit en charge Evy, il la forma à son tour et l'aida à changé. Evy avait inconsciemment commencé à se calqué sur le caractère de leur mère et ce n'était pas du tout bon.

      discovery


    Ce jour, c’était le lendemain de l’anniversaire de l’enfant. Nous étions donc le six septembre. Quelle belle année vous ne trouvez pas ? Evy venait d’avoir neuf ans. C’était une soirée comme les autres, le soleil déclinant doucement derrière l’horizon insaisissable. La jeune blonde, se baladait dans les couloirs sans fin de la demeure familiale. Elle comptait rejoindre Mathias dans sa chambre histoire de l'embêter un peu. Mais une silhouette apparut bientôt alors qu’elle entrait dans une pièce qui lui permettait d’accéder à l’escalier. Enfin, je ne compte pas vous faire le plan de la maison, ce serait bien trop compliqué. Cette silhouette, c’était celle de Madame Anyway - bien que Rachel ne méritait pas le prestige d’être appelé par ce nom de famille qu’elle affectionnait tant - ivre. En voyant sa fille, grande pour son âge, d’une finesse enfantine, à la tignasse blonde comme les blé qui s’élevait non loin de la maison, elle tendit alors une main vers elle, bras mou. Parfois, Evy se demandait si sa mère n’était pas possédée. Elle en avait tellement de symptômes.

      « Viens ma chérie, n’ai pas peur… »


    Mais cette chérie-là n’était pas dupe, pas après être déjà tombé dans le panneau. Elle se dépêcha de s’éloigner de cet être qui ne lui voulait que du mal, ce qui ne plus guère à Rachel.

      « Je t’ai dit de venir sale gamine ! »


    Elle coupa la route à la petite, tendant sa main vers elle, jusqu'à touché la peau douce de sa joue. Evy frissonna à ce contact moite de sa génitrice qu’elle haïssait tant. Elle se dégagea rapidement, passant entre les jambes de la grande femme brune.

      « Pauvre imbécile, si tu crois pouvoir m’échapper si facilement ! »


    D’un geste rageur, elle sortit sa baguette, légère et courte, la pointant sur la fillette. Ce n’était pas la première fois que sa mère était dans un état de folie comme celui-ci, mais jamais elle n’avait menacé son enfant d’un sort. Evy vit alors le vase explosé près d’elle, jaillissant dans un millier d’éclat. Pour la première fois de sa vie, la filette eut peur. Peur de sa mère. Elle ne savait ce qu’elle craignait le plus. Cette sensation était indescriptible. Elle voulait fuir. Non, elle devait fuir. Mais où ? Pourquoi ? L’instinct ? Elle ne sut jamais. Mais alors que sa mère esquivait un mouvement avec sa baguette, elle fut projetée en arrière, atterrissant sur la table basse, dans un fracas de verre. Puis le silence retomba. Elle ne bougeait plus. Une idée traversa l’esprit vif d’Evy. Était-elle morte ? Son cœur battait la chamade, si fort dans sa poitrine enfantine qu’elle n’entendait plus que lui et le souffle saccadé de sa respiration. Alors elle fit demi-tour et vint se réconforter sous l’épaisse couette de son lit. La panique qu’elle avait éprouvé eut vite raison d’elle et le sommeil la gagna. Elle savait très bien ce qu’elle venait de faire. Elle venait d’utiliser la magie, pour la première fois. Bien que cet usage soit plutôt flou, dévastateur et totalement incontrôlé.

      landing.


    Vous voulez savoir la suite de l'histoire ? C'est tout simple, Rachel fut retrouvée morte, personne ne soupçonna Evy évidemment, elle était bien trop sage à leurs yeux et dormait lorsqu'on a retrouvé le corps. Heureusement, Mathias fut lavé également de tout soupçons étant avec Agatha au moment même. Evy est alors vivre dans un orphelinat du centre de Londres, avec son frère où ils furent solitaires un bon moment, n'aimant pas se mélanger aux autres. Mathias étant déjà à Poudlard, il n'était là que pour l'été mais elle n'y resta que pendant un an, car à ses onze ans, elle entra à l'école elle aussi. Passant toutes ses années là-bas, elle découvrit alors ce qu'était l'amitié, l'amour, la haine encore plus ... enfin, tout ce qu'un adolescent apprend. Elle détestait les petites pestes de Poudlard, elle apprenait à vivre avec son nom encore plus mais au fond, elle gérait bien. C'était même le lieux où elle s'était sentie le mieux depuis qu'elle était née. S'investissant à fond dans les études comme lui avait conseillé son frère, elle fit son petit parcours. S'affirmant de plus en plus, elle se fit malgré elle plus d'ennemis qu'amis, ayant un caractère assez fort et chiant. Quelques personnes doutaient sur son camp, mais au fond, tout comme son frère, elle ne souhaitait qu'une chose : que le monde magique mettent une bonne raclée à ce Voldemort une fois pour toute ! Elle rencontra un garçon, en première année précisément et dès le début ils se détestèrent. Pourquoi ? Car le père de la jeune Evy avait tué les parents de ce garçon. Elle essaya de lui faire comprendre qu'elle n'y était pour rien, qu'elle n'adhérait pas à ce que faisais son père mais non, le jeune garçon tenu ferme. Elle en eu vite marre de devoir se justifier et commença elle aussi à le détesté. Une haine naquit alors entre les deux, s'envoyant le plus souvent des sorts pour mettre la honte à l'autre, se lançant des piques méchants. Et ce ne fut qu'en cinquième année que tout changea. Il était tard, presque l'heure du couvre-feu et Evy rentrait dans son dortoir En route, elle croisa Aaron, le-dit garçon avec qui elle est constamment entrain de s'engueuler depuis sa première année. C'était spécial, mais au fond elle adorait depuis le croiser. Sauf que là, fallait vraiment qu'elle rentre.

      « Tiens, Anyway dans les couloirs alors que le couvre feu se fait dans cinq minutes »

      « Qu’est-ce que tu m’veux Coghlan ? Laisse-moi » répondit la jeune blonde tout en continuant de marcher.


    Il lui bloqua la route, plongeant son regard bleu dans celui chocolat d’Evy.

      « Te faire arrivé en retard, te faire retiré des points » lui souffla Aaron avec un fin sourire.

      « Mais p*tain tu vas me lâcher oui ? C’est pas le soir, laisse moi » s’exclama Evy tout en le poussant.


    Il lui teint alors les poignets pour qu’elle cesse de le taper et lui fit tout doucement tout en continuant de la regarder dans les yeux :

      « Arrête »

      « Et si j’arrête pas ? Qu’est-ce que tu vas me faire hein ? Oser me taper ? Taper une fille ? Franchem.. »


    Evy fut alors coupé dans sa tirade par un baiser. Oui, un baiser. Étonnant non ? Aaron se sépara de la jeune femme, retira ses mains de ses poignets et se poussa puis avec un sourire montra le couloir d’un mouvement de tête. Elle était toute chamboulée. Il venait de faire quoi là ? L’embrasser ? Elle savait que leur relation était partie en dérive depuis quelques temps en « tourne-moi autour » tout en mélangeant encore le sentiment de détester l’autre. Mais, était-ce ça qu’elle ressentait ? L’amour ? Elle ne savait même pas s’il n’avait pas fait ça pour la faire taire. Après tout, la jeune blonde était une grande bavarde. Il fit mine de regarder sa montre et fit :

      « Encore deux minutes Evy.. »


    Encore plus inquiétant, il venait de l’appelé Evy. D’habitude c’était que des Anyway par-ci, Anyway par là. Elle n’en croyait pas ses yeux. Comme pour se rassurer des faits réels, elle lui demanda doucement :

      « Tu, tu viens de m’embrasser là non ? »


    Aaron passa alors une main derrière sa tête et elle le vit pour la première fois gêné. Un peu le rouge aux joues même ! Agréablement surprise, elle le vit alors hocher la tête et faire en bégayant :

      « Je, oui excuse moi.. »


    Evy, pousser par je-ne-sais-qu’elle raison vint alors auprès de lui, monta un peu ses talons et lui déposa un doux baiser sur ses lèvres avant de partir toute souriante. Au bout du couloir, elle se retourna vers lui et elle le vit sourire avec une expression enfantine sur son visage. Elle rigola alors de son rire cristallin puis se dépêcha réellement d’atteindre sa salle commune.
    Le lendemain, ils se décidèrent de ne pas le dire aux autres. Un garçon de prit ici devenait la proie d’autres filles en même temps, jalouses. Et puis, les deux familles étaient vraiment opposées. Lui, c’était plutôt le genre « Auror de père en fils », et elle « Mangemort de père en fils » malgré qu’elle n’aille pas les rejoindre. Ils s’autorisèrent malgré cela de danser ensemble au bal de Noël, sous les regards désapprobateurs des gens les regardants et les connaissant. Mais sinon rien, ils se voyaient principalement en cachette et à vrai dire ça leur allait comme ça. Il y eu alors une fête en l'honneur de l'équipe de Quidditch et souvent, il y a des écarts. Ils étaient alors en sixième année, et c'est cette nuit là qu'ils offrirent leurs premières fois à l'autre. Le train-train de la vie repartie à bon rythme, ils étaient tout les deux dans la Résistance malgré que certains aient des soupçons vis à vis d'Evy mais tout se passait bien. En vacances, elle se rendit compte alors qu'elle était enceinte. Entre temps, elle n'eut pas le temps et le courage de le dire à Aaron ni à son frère, elle entame son cinquième mois.


    Complèment :

    Animal de compagnie; Une panthère miniature. Si si ça existe, tellement qu'elle ressemble à un chat. D'un poil soyeux ébène, elle tient souvent compagnie à Evy, c'est même un cadeau de son frère donc elle y tient beaucoup. Elle répond au nom d'Ava, et traine souvent en forêt lorsqu'Evy n'est pas dans les lieux propices aux rencontres d'elles deux.

    Baguette Magique; Une baguette de vingt-sept centimètres et demi exactement, de bois de rose avec une plume de colombe magique à l'intérieur. Les initiales de la jeune femme sont marquées au bout du manche d'un jolie coup de couteau " E.C".


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 13 Aoû - 1:53
WELCOMEUH & BON COURAGE POUR LA SUITE DE TA FICHE
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Hypsoline
    GRYFFINDORsixième année
    ♠ fondatrice
avatar
ϟ avatar : Barbara Palvin
ϟ parchemins : 280
ϟ âge du sorcier : 24
ϟ Patronus : Un chat
Ven 13 Aoû - 2:24
Bienvenue et Bonne chance pour ta fiche !
Si tu as la moindre question ou suggestion n'hésite pas ! :D

_________________


SIXTINE WAGNER ♠️ i am a liar and you are my wild
« On a tous besoin de croire que quelque chose existe au delà de la banalité du quotidien. Être capable de se transformer en quelque chose de mieux, même si personne ne croit en vous. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 13 Aoû - 3:32
Bienvenue et comme les autres bonne chance pour finir ta fiche :)

J'adore ton avatar *_* Dianna ♥
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 13 Aoû - 16:10
    Merci beaucoup ! I love you
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 13 Aoû - 18:23
    Désolé du doublepost.

      Je pense avoir finit ma fiche
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Hypsoline
    GRYFFINDORsixième année
    ♠ fondatrice
avatar
ϟ avatar : Barbara Palvin
ϟ parchemins : 280
ϟ âge du sorcier : 24
ϟ Patronus : Un chat
Ven 13 Aoû - 18:32
Belle fiche miss.

En raison de la perspicacité et de la ténacité de ton personnage Serdaigle te souhaite la Bienvenue !

_________________


SIXTINE WAGNER ♠️ i am a liar and you are my wild
« On a tous besoin de croire que quelque chose existe au delà de la banalité du quotidien. Être capable de se transformer en quelque chose de mieux, même si personne ne croit en vous. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 13 Aoû - 18:34
Merci I love you
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 13 Aoû - 18:43
Je viens de lire ton histoire et ça c'est de l'histoire
J'adore x) J'ai hâte de pouvoir RP avec toi :)
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 13 Aoû - 22:08
Haha x) ça fait plaisir, merci (:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 14 Aoû - 16:39
    Je suis totalement FAN !!

    Hate de te relire !! Bienvenue !!
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Réflexion sur papa Dessalines
» Host papa
» Papa lui m'affirmait qu'existait son étoile .
» Décès de la maman de papa Brixhe
» Papa Césaire est mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« n o x a v i s» ::  :: ▬ oubliettes de poudlard-
Sauter vers: